BizME.fr Freelances, plus forts ensemble.
Accueil / A la Une / Kenya : un juge accuse la police de la mort d’un journaliste pakistanais

Kenya : un juge accuse la police de la mort d’un journaliste pakistanais

Partagez ceci :

Un tribunal kenyan a jugé lundi 8 juillet 2024 que la mort par balle du journaliste pakistanais Arshad Sharif par la police à Nairobi en 2022 était illégale et inconstitutionnelle. La juge Stella Mutuku a critiqué le procureur général et le directeur des poursuites publiques pour leur manque de rigueur dans l’enquête.

Arshad Sharif, qui avait fui le Pakistan pour éviter une arrestation, a été tué lorsque la police a ouvert le feu sur sa voiture à un point de contrôle. Sa famille accuse une unité d’élite de la police kenyane de l’avoir délibérément tué.

Un rapport d’enquête pakistanais de décembre 2022 a conclu que le meurtre était un « assassinat planifié », suggérant que le coup fatal a été tiré de l’intérieur de la voiture ou à courte distance.

Le tribunal a ordonné aux autorités kenyanes de conclure leur enquête et de verser 10 millions de shillings kenyans (78 000 dollars) à la famille de Sharif.

L’avocat de la veuve, Javeria Siddique, a salué le jugement comme une « énorme victoire ».

Elle a déposé plainte contre la police kenyane avec les syndicats de journalistes, soulignant que ce verdict confirme que son mari a été tué intentionnellement. La police avait initialement attribué la fusillade à une « erreur d’identité ».




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »