Umalis Group
Home / deux / Kenya : Un restaurant accepte les cryptomonnaies

Kenya : Un restaurant accepte les cryptomonnaies

Partagez ceci :

Au Kenya, un restaurant sort de l’ordinaire. Betty’s Place a décidé de frapper fort dans le monde des technologies en se faisant payer en cryptomonnaies.  Depuis maintenant deux ans, le restaurant kenyan accepte les monnaies électroniques pour les paiements de ses clients.

Cette innovation qui est le fruit de la volonté de la propriétaire qui est elle-même férue des nouvelles technologies. Elle se définit d’ailleurs comme avant-gardiste de la vulgarisation de ces technologies dans son pays.

Après achat, le client se voit proposé le payement avec des monnaies électroniques comme le Bitcoin et le Dash. Une vraie innovation pour des personnes qui utilisent ces cryptomonnaies au quotidien.  Au Betty’s Place, l’on a décidé de prendre le risque de passer à une autre étape.

Un vrai risque selon certains observateurs que la responsable reconnait. Mais le monde des affaires est une succession de prises de risques. Ces monnaies électroniques ne sont émises par aucune banque centrale et donc difficile à contrôler. Elles sont plutôt émises et gérées par des personnes sinon des communautés répandues un peu partout dans le monde. C’est l’une de leurs particularités.

« Dans un contexte de mondialisation de l’économie, il est aussi important que mon restaurant s’inscrive dans cette tendance. J’attire plusieurs types de clients de différentes parties du monde, quelle que soit la crypto-monnaie qu’ils ont. Tant que c’est une monnaie viable, on l’accepte », indique Beatrice Wambugu, propriétaire du Betty’s Place.

En plus d’accepter les monnaies électroniques comme moyen de paiement, les maîtres des lieux donnent aussi des cours sur ces monnaies. Tous les dimanches, ils se donnent la peine de renseigner le public sur ce qu’il doit savoir avant d’adopter ces cryptomonnaies.

« J’ai réservé un jour où je pourrais enseigner à mes clients. Celui qui pose des questions sur les crypto-monnaies: ‘Comment ça marche? Qu’est-ce que Bitcoin? ‘ Je les forme « , souligne-t-elle.

Les transactions dans ce restaurant sont estimées à 300 dollars pour une vingtaine de clients qui utilisent régulièrement ces monnaies pour payer leurs achats.  Il faut dire que les cryptomonnaies gagnent du terrain en Afrique et de plus en plus de personnes sont séduites tout le temps. Récemment une autre rencontre a été organisée à Lomé dans ce cadre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »