Accueil / A la Une / Kenya : une cérémonie présidentielle en plein couvre-feu fait grincer les dents

Kenya : une cérémonie présidentielle en plein couvre-feu fait grincer les dents

Partagez ceci :

La polémique enfle autour de l’inauguration par le président Uhuru Kenyatta, de cinq hôpitaux dans la zone métropolitaine de Nairobi, la capitale. Or ces cérémonies se sont tenues pendant la nuit, alors que le pays applique un couvre-feu pour limiter la propagation du Covid-19. En voyant les images, les Kényans ont vivement réagi, notamment sur les réseaux sociaux.

« Pourquoi viole-t-il les horaires ? Il doit respecter ses directives », a réagi un internaute. « Il devrait dès demain être arrêté et présenté devant un tribunal », a commenté un internaute.

Voyant la polémique enfler, le chef de l’État a même été contraint de réagir.

« Nous l’avons fait la nuit pour deux raisons. D’abord nous voulions être sûrs de respecter les protocoles. Ça aurait été impossible de faire ça la journée à cause du nombre de personnes présentes. Ensuite nous avons découvert que les hôpitaux de Nairobi ouvraient à 8h et fermaient à 18h. Or si quelqu’un tombe malade plus tard, le seul hôpital accessible était l’hôpital national Kenyatta ».

Avides de réseaux sociaux et très connectés, les Kényans sont connus pour être des commentateurs très réactifs sur Twitter, où ils manient souvent humour, sarcasme et ironie. Comme cet internaute qui a écrit qu’Uhuru Kenyatta « devrait maintenant lever le couvre-feu, car il voit à son tour l’importance de travailler la nuit ».

Avides de réseaux sociaux et très connectés, les Kényans sont connus pour être des commentateurs très réactifs sur Twitter, où ils manient souvent humour, sarcasme et ironie. Comme cet internaute qui a écrit qu’Uhuru Kenyatta « devrait maintenant lever le couvre-feu, car il voit à son tour l’importance de travailler la nuit ».




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »