La diaspora togolaise en Belgique regarde d’un mauvais œil le HCTE

Partagez ceci :

La mise en place du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE) n’enchante visiblement pas tous les togolais de la diaspora. Alors que le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération annonce l’élection des membres du bureau, des questions sans réponses s’élèvent du côté de la Belgique.

« Chers compatriotes de la diaspora, désormais vous êtes maîtres de votre destin. Le gouvernement met à votre disposition un outil formidable pour discuter avec lui du développement du Togo. Inscrivez-vous pour élire et /ou devenir membres du HCTE », a twitté le ministre des Affaires étrangères, Prof Robert Dussey.

« Pourquoi subitement et précipitamment, les autorités publiques togolaises ont-elles décidé de mettre en place un HCTE alors qu’elles ont toujours combattu cette diaspora en lui déniant le droit d’être recensé, d’être éligible et de voter ? », s’interroge la Diaspora Togolaise de Belgique (DTB) dans une déclaration en date du 15 juillet 2019.

Par conséquent, cette association de la diaspora invite les organisations de la diaspora à exprimer clairement et explicitement leur rejet d’un HCTE conçu et financé (sur fonds publics) pour diviser la diaspora et desservir l’intérêt général.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *