BizME.fr Freelances, plus forts ensemble.
Accueil / Country / Central Africa / DR Congo / L’Archevêque de Kinshassa reçoit le soutien des évêques africains

L’Archevêque de Kinshassa reçoit le soutien des évêques africains

Partagez ceci :

Sous le coup d’une procédure pénale dans son pays, le cardinal Fridolin Ambongo, également président du Symposium des conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar (SCEAM), a vu affluer plusieurs messages de soutien des évêques du continent.

Ce sont d’abord les évêques du Togo qui ont exprimé leur «proximité» et leur «communion de prière» au cardinal Fridolin Ambongo visé par la justice de son pays. L’épiscopat togolais a partagé avec lui ces mots de Jésus à ses disciples: «ne vous inquiétez pas de la façon dont vous vous défendrez ni de ce que vous direz. Car l’Esprit Saint vous enseignera à cette heure-là ce qu’il faudra dire» (Luc 12, 11-12).

Mgr Benoît Alowonou, évêque de Kpalimé, président de la Conférence épiscopale du Togo (CET), pense que «le combat pour la justice et la vérité demeure l’un des plus difficiles à mener dans l’histoire de l’humanité».

Mercredi 8 mai, ce sont les évêques de la République centrafricaine qui emboitait le pas. Mgr Nestor Désiré Nongo Aziagbia, président de la Conférence épiscopale centrafricaine (CECA), lui a fait parvenir une lettre «de soutien et de sollicitude» au nom de tous les évêque de République centrafricaine. «C’est avec beaucoup d’attention que la CECA suit les récents événements sociopolitiques et militaires en République démocratique du Congo ainsi que la poursuite judiciaire intentée contre votre personne».

Citant les saintes écritures, Mgr Nongo Aziagbia partage au cardinal Ambongo le conseil de Paul à Timothée: «Dans de pareilles circonstances de troubles», «Proclame la Parole, interviens à temps et à contretemps, dénonce le mal, fais des reproches, encourage, toujours avec patience et souci d’instruire» (2 Tm, 4,2). Il exhorte encore l’archevêque de Kinshasa «à la persévérance» dans son engagement pour la «vérité», la «justice», la «réconciliation et la paix» et l’assure ainsi du «soutien de la CECA et de ses humbles prières».

Avant ces messages de solidarité, c’est le clergé kinois et congolais dans son ensemble qui a apporté son soutien au cardinal pour lui manifester leur confiance et l’assurer de leurs prières dans cette épreuve.

En plus d’être archevêque de Kinshasa, le cardinal Ambongo est également président du Symposium des conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar (SCEAM). La justice congolaise l’accuse de «comportement séditieux entraînant des faits infractionnels». Le procureur général avait indiqué que les  prises de parole de l’archevêque sont de nature à ne pas encourager les forces armées du pays, qui combattent dans sa partie orientale.

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »