Accueil / A la Une / L’artiste musicienne Tshala Mwana est décédée ce samedi

L’artiste musicienne Tshala Mwana est décédée ce samedi

Partagez ceci :

Selon l’annonce qui a été faite par un de ses proches, la chanteuse est décédée ce samedi 10 décembre à 2 heures du matin à Kinshasa.

La chanteuse Tshala Muala est morte ce samedi 10 décembre. L’annonce a été faite par son  compagnon Claude Mashala. « Aux petites heures de ce matin, le bon Dieu a pris la décision de reprendre la Mamu nationale, Tshala Muana. Que le bon Dieu soit glorifié pour tous les bons moments qu’elle nous aura fait passer sur cette terre. Adieu Mamu de moi », a-t-il annoncé sur les réseaux sociaux.

Chanteuse congolaise exceptionnel,  née à Lubumashi, Congo-Kinshasa, le 13 Mai 1958. Tshala a commencé sa carrière professionnelle à Kinshasa en tant que danseuse dans le groupe de M’Pongo Love en 1976. Après deux ans avec M’Pongo, elle a enregistré un disque avec un groupe appelé Minzoto Wella Wella et a dansé pendant quelques mois comme l’une des Abeti’ sTigresses. Pourtant, sa carrière de chanteuse n’a pas décollé jusqu’à ce qu’elle quitte le Congo-Kinshasa (alors Zaïre) pour la Côte d’Ivoire. A Abidjan en 1981, elle commence à chanter avec un groupe dirigé par le musicien ivoirien Jimmy Hyacinthe.  Le disque et les concerts à travers la Côte d’Ivoire et les pays voisins ont contribué à élargir sa popularité.

Ces trente dernières années, Tshala Muana a fait danser tout un pays et même tout un continent. Celle qui était aussi productrice, actrice et danseuse laisse un héritage musical sans pareil et notamment la chanson «Cicatrice d’amour». Affectueusement appelée la «Mamu nationale», Tshala Muana a aussi connu une carrière politique. Engagée aux côtés de Laurent-Désiré Kabila, elle siège comme députée au Parlement de transition entre 2000 et 2002, avant d’être battue aux législatives de 2011, dans la circonscription de Kananga, au Kasaï-Central.

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »