Accueil / A la Une / Le premier ministre malien accuse la France d’avoir soutenu une organisation terroriste

Le premier ministre malien accuse la France d’avoir soutenu une organisation terroriste

Partagez ceci :

Les relations entre le Mali et la France deviennent de plus en plus froides. Après les récents commentaires inamicaux adressés par le président Macron à la junte militaire malienne qui a provoqué la convocation de l’ambassadeur de France à Bamako par le ministre des affaires étrangères malienne, le pouvoir de Bamako vient de lancer une nouvelle offensive contre Paris.

Le premier ministre malien Choguel Maiga a ouvertement accusé la France d’avoir financé une organisation terroriste dans le nord du Mali.

La tension n’est pas prête de redescendre entre le Mali et la France surtout après les dernières accusations extrêmement graves portées à l’encontre de la France par le premier ministre malien Choguel Maiga.

Dans une interview accordée à l’agence Russe RIA Novosti, le chef du gouvernement malien n’est pas allé du dos de la cuillère pour dénoncer l’implication de la France dans l’instabilité du Mali depuis plusieurs années. « La France a créé une enclave au Mali, elle a formé et entraîné une organisation terroriste à Kidal », a-t-il déclaré avant de donner des précisions sur cette supposée opération de la France dans le nord du pays.

« Arrivée à Kidal en 2013 lors de l’offensive contre les groupes armés qui ont envahi les régions du nord, la France a interdit à l’armée malienne de rentrer à Kidal. Elle a créé une enclave », a-t-il précisé.

« Ansardine, une organisation terroriste internationale, une branche d’Al Qaïda au Mali, son chef, les Français ont pris, ses deux adjoints pour former une autre organisation », a insisté Choguel Maiga.

Pour rappel il y a quelques semaines, lors de la 75ème Assemblée générale de l’ONU, le chef du gouvernement malien avait aussi critiqué avec véhémence la processus de retrait des troupes françaises au Mali.

Henri AKODO




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »