Home / Affaires / Le prince Mohamed Ben Salmane choisit l’Egypte comme porte d’entrée en Afrique

Le prince Mohamed Ben Salmane choisit l’Egypte comme porte d’entrée en Afrique

Partagez ceci :

Pour sa première visite sur le continent africain depuis sa nomination comme prince héritier de l’Arabie saoudite, Mohammed Ben Salmane a choisi l’Egypte.

Arrivé sur le sol égyptien dimanche 5 mars, le prince héritier a été accueilli par le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi. Aux yeux de plusieurs observateurs, la présence de l’homme fort de Ryad au Caire n’est pas fortuite. Au contraire, les spécialistes expliquent que le royaume saoudien a envie de renforcer ses liens de coopération avec l’Afrique en passant par l’Egypte.

Outre les liens particuliers qui existent entre le royaume et le pays maghrébin, Mohammed Ben Salmane va discuter de « dossiers brûlants avec son hôte », concède un expert de la sous-région pour qui l’Egypte reste « la porte d’entrée de Ryad sur le continent ».

Pour Mostafa Kamel al-Sayed, professeur de Sciences politiques à l’université du Caire, la visite de Mohammed Ben Salmane peut être interprétée comme « la preuve que Ryad continuera de soutenir Sissi pendant le prochain mandat ». Le régime s’était déjà montré généreux envers l’Arabie saoudite en avril 2016 à travers un accord sur la rétrocession au royaume de Tiran et Sanafir, deux îlots inhabités dans la mer Rouge. Même si cette décision a été contestée par la population, la Haute cour constitutionnelle a récemment rendu un jugement qui entérine la rétrocession des deux îlots à Ryad.

Selon les informations, les deux hommes vont aussi discuter de la guerre au Yémen, du conflit syrien. L’Arabie saoudite a également besoin d’avoir le soutien de l’Egypte dans le blocus qui a instauré avec d’autres Etats autour du Qatar. Après l’Egypte, le prince saoudien continuera sa tournée qui le mènera en Grande Bretagne et en France.

Agé de 33 ans, Mohammed Ben Salmane est l’actuel fils du roi Salamne et le petit-fils du fondateur du royaume, le roi Ibn Séoud. Celui qui est l’héritier du trône est également ministre de la Défense de son pays. Mohammed Ben Salmane est par ailleurs président du Conseil économique et de développement de l’Arabie saoudite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »