Home / Sports / Le procès de Lamine Diak est prévu pour 2020 à Paris

Le procès de Lamine Diak est prévu pour 2020 à Paris

Partagez ceci :

Le Sénégalais Lamine Diack qui a dirigé l’IAAF durant 16 ans (1999 à 2015) sera devant le tribunal correctionnel de Paris du 13 au 23 janvier 2020. L’ancien président de la Fédération Internationale d’Athlétisme (IAAF) va comparaitre en compagnie de son fils Papa Massata Diack.

Lamine Diack et son fils sont soupçonnés d’avoir mis en place un réseau de corruption pour couvrir les cas de dopage d’athlètes russes.

 Accusé de « corruption active et passive », « abus de confiance » et « blanchiment en bande organisée », il est reproché à Lamine Diack d’être au centre d’un pacte de corruption présumé qui lui a permis de fermer les yeux sur des cas de dopage d’athlètes russes en contrepartie de moyens financiers ayant servi à des campagnes politiques au Sénégal.

A l’époque, Papa Massata Diack son fils qui assumait le rôle de Conseiller à l’IAAF était chargé des droits marketing. Il est également de son côté, soupçonné d’avoir joué un rôle important dans ce pacte. Un mandat international est à cet effet, lancé contre lui pour « blanchiment en bande organisée », « corruption active » et « complicité de corruption passive ».

Outre père et fils, d’autres personnes sont soupçonnées d’avoir joué différents rôles dans cette affaire de corruption. Ils sont accusés de « corruption passive et active », et « blanchiment aggravé ». Il s’agit de Habib Cissé, ancien conseiller juridique de Lamine Diack, intermédiaire entre l’IAAF et l’athlétisme russe, Gabriel Dollé, ancien responsable antidopage de l’IAAF, « corruption passive », Valentin Balakhnichev et Alexeï Melnikov, du staff technique de la Fédération russe d’athlétisme.

Traduction »