Accueil / A la Une / Le procès de l’assassinat de Thomas Sankara s’ouvrira sans le principal accusé

Le procès de l’assassinat de Thomas Sankara s’ouvrira sans le principal accusé

Partagez ceci :

Ni l’ancien président burkinabé Blaise Compaoré, ni ses avocats ne prendront part au procès de l’assassinat de Thomas Sankara qui débutera le lundi 11 octobre prochain devant le tribunal militaire de Ouagadougou.

« Le président Blaise Compaore ne se rendra pas et nous non plus au procès public organisé à son encontre devant le tribunal militaire de Ouagadougou, c’est-à-dire devant une juridiction d’exception. Cette décision s’inscrit dans la logique de la procédure qui ne lui a pas été rendue contradictoire du fait de la carence de la juridiction d’instruction, laquelle ne l’a jamais ni convoqué pour un interrogatoire ni ne lui a jamais notifié aucun acte sinon sa convocation finale devant la juridiction de jugement », ont expliqué dans un communiqué ses avocats le Bâtonnier Pierre-Olivier Sur et Me Abdoul Ouedraogo.

D’ailleurs, Blaise Compaore bénéficie d’une immunité en tant qu’ancien chef de l’État au titre d’une loi constitutionnelle votée en juin 2012 et signée par le président Roch Kaboré, alors président de l’assemblée nationale.

Pour Guy-Hervé Kam, l’avocat des autres victimes de cette tuerie, l’absence de Blaise Compaoré n’empêchera pas que la vérité éclate aux yeux du monde.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »