Home / A la Une / Le vaccin russe Spoutnik V nourrit des inégalités sociales au Kenya

Le vaccin russe Spoutnik V nourrit des inégalités sociales au Kenya

Partagez ceci :

Alors que la campagne vaccinale officielle du pays est censée proposer des injections gratuites à toute la population, le vaccin russe Spoutnik V arrivé dans le pays par une entreprise privée est administré moyennant une certaine somme.

Près de 228 personnes ont reçu une première injection du vaccin Spoutnik dans des cliniques en payant une soixantaine d’euros la dose avant que le gouvernement kenyan n’interrompe la vaccination en évoquant l’absence d’autorisation pour utiliser le sérum.

En effet, 75 000 vaccins Spoutnik V sont arrivés sur le sol kényan via une entreprise privée au cours du mois de mars. Même si son efficacité est de 91% d’après une étude de la revue médicale The Lancet, l’OMS doit encore donner son approbation.

Pendant ce temps, près de 340 000 personnes ont été vaccinées dans le pays avec des doses d’AstraZeneca dans le cadre du programme d’aide internationale Covax.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »