Accueil / Pays / Afrique de l’Ouest / Législatives au Bénin : l’opposition signe son retour à l’Assemblée nationale

Législatives au Bénin : l’opposition signe son retour à l’Assemblée nationale

Partagez ceci :

Les Béninois ont voté dimanche pour élire leurs 109 députés à l’issue des élections législatives, dont au moins 24 femmes, comme l’exige le nouveau Code électoral.

Selon les résultats provisoires annoncés mercredi 11 janvier par la Commission électorale nationale autonome (Cena), la mouvance présidentielle dont l’Union progressiste le renouveau (UPR) obtient 81 sièges, contre 28 pour le parti d’opposition de Thomas Boni Yayi, qui fait néanmoins son retour à l’Assemblée.

Par rapport au taux de participation, il est de 38,66%.

Pour l’heure, l’opposition n’a pas encore officiellement réagi à ces résultats provisoires ; certains cadres des Démocrates promettent, en off, que des recours seront introduits. 

Sur les sept formations en lice, faut-il le souligner, quatre n’ont pas passé la barre des 10 % des suffrages exprimés sur le plan national, chiffre requis pour entrer à l’Assemblée nationale.

« C’est un retour à la normale pour le Bénin, mais la conséquence est un désintérêt des Béninois vis-à-vis de l’activité parlementaire », explique l’analyste Steve Kponton, au micro de France 24.

« Certains ne viennent pas voter, car ils savent que cela ne changera pas leur quotidien, estime Lazare Kinnouezan, chef de quartier. D’autres pensent que les résultats sont joués d’avance. »

En avril 2019, suite à la mise en place d’un nouveau Code électoral, l’opposition au président Patrice Talon n’avait pas pu participer au scrutin législatif.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »