Home / Culture / « Les africains devraient arrêter d’attribuer des noms occidentaux à leurs enfants »

« Les africains devraient arrêter d’attribuer des noms occidentaux à leurs enfants »

Partagez ceci :

Alors que la majorité vante les mérites de l’Afrique, ses filles et fils ont des difficultés à suivre leur culture. Que ce soit les traditions ou les langues, peu sont ceux-là qui peuvent encore les pratiquer. Pour enfoncer le clou, la jeune génération ne cesse de faire l’apologie des noms occidentaux.

Les noms africaines sont laissés de côté. Or, le nom est une identité, dira la maxime.

Le nom vous relie à vos sources, vos racines ou encore à votre lieu d’origine.

Pour Koigi WA Wamwere, ce militant Kényan à plusieurs casquettes, « nous devons récupérer notre propre culture ».

« Nous devrions réclamer, récupérer notre fierté et retenir que nous ne pouvons pas être européens même si nous le voulions », rapporte Africanews.


« Nos noms sont un aspect important de notre identité. Quand vous dites que vous vous appelez Michael, vous annoncez votre religion. De même, vous annoncez également votre politique dans le contexte africain où des noms européens chrétiens ont été imposés de force.

Pour moi, il est très important que je puisse représenter mon identité africaine parce que je ne peux pas être autre chose. Je ne peux pas être européen, je ne peux pas être asiatique, je ne peux pas être autre chose. Je suis meilleur quand je suis moi-même », a déclaré le Kenyan tel que rapporté par notre source.

Les africains devraient arrêter d’attribuer des noms occidentaux à leurs enfants et être fiers de leur identité culturelle.


Koigi WA Wamwere est un homme politique kenyan, militant des droits de l’homme, journaliste et écrivain. Il est reconnu pour sa lutte en faveur des noms indonésiens, africains et, ne porte que des noms typiquement africains.

Traduction »