Accueil / A la Une / « Les coups d’État sont le fruit de la mauvaise gouvernance », dixit Paul Kagame

« Les coups d’État sont le fruit de la mauvaise gouvernance », dixit Paul Kagame

Partagez ceci :

Comme pour le Mali et la Guinée, le Burkina Faso est à son tour suspendu de toutes les instances de la Cédéao. Ceci, après le coup d’Etat du 24 janvier dernier, qui a renversé le président Roch Kaboré, avec la prise de pouvoir par des putschistes.

Suite à une vague de condamnations de part et d’autres, le dirigeant rwandais justifie ce énième coup de force en Afrique de l’ouest par la « mauvaise gouvernance » qui prospère sur le continent.

« Les coups d’État sont le fruit de la mauvaise gouvernance », a soutenu Paul Kagame, dans un entretien exclusif avec Jeune Afrique.

« Ce n’est pas juste la faute des militaires, les civils ont aussi une responsabilité. Certes, le rôle des militaires n’est pas de conduire ce genre d’action, mais on ne peut ignorer que, dans certains cas, les civils commettent, eux aussi, des actes contestables », ajoute le président rwandais

Et d’ajouter : « Si, sous un gouvernement civil, la situation se détériore et que les gens meurent, que les problèmes s’accumulent et qu’en plus les autorités se servent des militaires pour truquer les élections, qui doit-on blâmer lorsque l’armée renverse ces gouvernements ? Je trouve inapproprié de ne critiquer que les militaires et de ne pas blâmer les civils qui les ont utilisés pour se maintenir au pouvoir. J’imagine que c’est à partir de ce genre d’analyse que certains disent qu’il y a des bons et des mauvais coups d’État ».

Interlocuteur respecté des gouvernements occidentaux, Paul Kagame, 64 ans, est à la tête du Rwanda depuis près de 22 ans. Un pays qui compte sur la scène panafricaine, un modèle de gouvernance économique et sociale.

Mais les performances démocratiques de Kagame font toujours l’objet de vives critiques de la part des ONG et des médias.

Il est présenté comme un homme intransigeant, dénué d’empathie, pour qui les résultats comptent davantage que les moyens utilisés pour y parvenir, les statistiques davantage que les hommes.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »