« Les enfants doivent leur intelligence à leur mère », selon une étude

Partagez ceci :

Votre enfant a une intelligence remarquable ? Eh bien, sachez qu’il ou elle l’a hérité de la mère. Cette affirmation est le résultat auquel est parvenue une étude scientifique relayée dans la revue américaine Psychology Post

L’origine de l’intelligence des enfants est un des débats les plus houleux depuis des années.

Dans les familles, chacun veut tirer le drap vers lui quand l’enfant brille mais dans le cas contraire, l’on renvoie la responsabilité à l’autre.

Cette nouvelle information « scientifique » va bien évidemment faire grincer les dents des pères de famille.

L’intelligence serait héréditaire et transmise par la mère. Les chercheurs expliquent leurs résultats par la théorie des gènes : les femmes possédant deux chromosomes X, contrairement aux hommes qui n’en possèdent qu’un seul.

Selon eux, c’est dans ces chromosomes X que l’on trouve l’intelligence. Déjà en 1994, une autre étude, avait en effet analysé le comportement de 13 000 enfants âgés de 13 à 22 ans. Ils avaient remarqué que le QI de la mère était le meilleur prédicateur de celui des enfants, puisque ceux-ci ne variaient que de 15 points en moyenne…

Les scientifiques pas trop unanimes

Depuis des années, plusieurs théories se sont enchaînées sur le sujet. Certains pensent que ce sont les deux parties qui contribue à la richesse de l’enfant alors que d’autres comme ceux-ci restent fermes sur le rôle total de la femme.

Tout compte fait, il est évident que d’autres facteurs autres que l’hérédité peuvent justifier un QI élevé (40 à 60% de l’intelligence d’un enfant sont dus à l’hérédité en moyenne).

L’environnement, l’affection, la stimulation intellectuelle entre autres jouent beaucoup dans l’épanouissement émotionnel et intellectuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *