Accueil / Country / Central Africa / Cameroun / Les ressortissants camerounais en Guinée équatoriale appelés à se faire recenser auprès des autorités consulaires

Les ressortissants camerounais en Guinée équatoriale appelés à se faire recenser auprès des autorités consulaires

Partagez ceci :

Cette mesure vise entre autre à protéger les Camerounais des risques d’arrestation et de détention arbitraire de la police équato-guinéenne.

Les ressortissants camerounais en Guinée équatoriale subissent de plein fouet  les affres des autorités équation guinéennes. Pour sauver les Camerounais vivant en Guinée Equatoriale, l’ambassade du Cameroun a, le 2 décembre, appelé ses ressortissants à « se faire identifier formellement » pendant leur séjour en Guinée équatoriale. Objectif : protéger les Camerounais des risques d’arrestation et de détention arbitraire, au moment où les autorités équato-guinéennes mènent une vaste opération de contrôle et d’expulsion des étrangers en situation irrégulière sur leur territoire.

Cette sortie vise également à rester en contact avec les familles des ressortissants camerounais vivant en Guinée équatoriale. Afin  que « les familles puissent être contactées en cas de nécessité », indique la chancellerie camerounaise dans ce communiqué signé vendredi. Cet appel intervient alors que l’ambassade vient d’inhumer quatre de ses ressortissants, dont les corps ont été abandonnés à la morgue de l’hôpital régional de Malabo depuis 2017. Ces derniers ont été inhumés dans l’anonymat, « après de nombreuses démarches infructueuses en vue de retrouver leurs familles », selon l’ambassade. C’est pourquoi, les Camerounais à se faire enregistrer auprès des autorités consulaires de leur pays pour que de « tels désagréments soient évités à l’avenir »

L’ambassade précise que les Camerounais désireux de se faire enregistrer doivent présenter un titre de séjour valide s’ils résident depuis plus de trois mois en Guinée équatoriale. Car une fois les trois mois dépassés, ils sont considérés en situation irrégulière et sommés de quitter le pays.

En novembre dernier, l’ambassadeur du Cameroun, Désiré Jean Claude Owono Menguele, déclarait que 31 Camerounais (26 hommes et 5 femmes) étaient détenus au complexe multisports de Malabo dans le cadre de cette opération de contrôle de titres de séjour lancée le 20 octobre 2022. Le président Paul Biya a débloqué 125 millions de FCFA pour favoriser le retour de 630 Camerounais en situation irrégulière en Guinée équatoriale ayant manifesté le désir de rentrer dans leur pays.

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »