Accueil / Africa top success / Littérature : la slameuse camerounaise Ernis décroche le prix  « Voix d’Afrique » de RFI

Littérature : la slameuse camerounaise Ernis décroche le prix  « Voix d’Afrique » de RFI

Partagez ceci :

L’écrivaine camerounaise Ernis a été primée mercredi 21 septembre 2022, pour son premier roman « Comme une reine ».

La troisième édition du prix littéraire » Voix d’Afriques » a rendu ses résultats mercredi 21 septembre 2022. C’est la slameuse camerounaise Ernis décroche le prix pour cette édition, grâce à son roman « Comme une reine ».

Dans cet ouvrage, la jeune auteure de 28 ans raconte le retour d’une jeune femme de Douala dans le village de son enfance. « Son roman est tendu entre modernité et tradition, avec au cœur la liberté des femmes. Par exemple, Ernis pose la question de la polygamie, de l’avortement, de la sorcellerie, de la maternité, du sida. Autant de thèmes sensibles abordés ici sans détour, la marque d’une écrivaine qui fait ses premiers pas en littérature », indique Radio France internationale (RFI), co-initiatrice de ce concours.

En 2017, la slameuse camerounaise avait déjà  remporté le concours littéraire national jeunes auteurs, organisé par le ministère camerounais  des Arts et de la Culture. Écrivaine (poétesse et dramaturge) et slameuse, Ernis (Clémence Lontsi à l’état civil)  est l’auteure de « L’héritage des autres », une pièce de théâtre publiée l’année dernière.

Initié par les éditions JC Lattès et RFI, en partenariat avec la Cité internationale des arts, « Voix d’Afrique » est un prix littéraire destiné à faire émerger les jeunes auteurs et auteures de langue française du continent africain, âgés de moins de 30 ans. « Un prix pour soutenir et mettre en lumière les nouvelles voix littéraires africaines, des romans reflétant la situation d’un pays, une actualité politique, économique ou sociale ou des textes plus intimistes », explique la maison d’édition française appartenant au groupe Hachette Livre. Il avait couronné en 2020 l’Ivoirien Yaya Diomandé et le Congolais Fann Attiki en 2021.

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »