Accueil / A la Une / L’ONU veut des dirigeants à l’écoute de leurs populations

L’ONU veut des dirigeants à l’écoute de leurs populations

Partagez ceci :

Des manifestations publiques sont devenues très fréquentes dans bien de pays ces derniers mois. Pour l’Organisation des Nations Unies, une seule raison explique cette situation : la colère des populations au sujet des inégalités et leur méfiance à l’égard des dirigeants politiques.

Selon les propos du Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, lors d’un point de presse à New York rapportés par ONU Info, « l’inquiétude dans la vie des gens mène à tout sauf au calme dans les rues et les places des villes. Chaque situation est unique. Certaines manifestations sont déclenchées par des problèmes économiques, notamment la hausse des prix, des inégalités persistantes ou des systèmes financiers qui profitent aux élites. D’autres découlent de revendications politiques. Et dans certains cas, les gens réagissent à la corruption et à différentes formes de discrimination ».

« Même lorsque les gens ne protestent pas, ils ont mal à s’en sortir et veulent être entendus. Les gens veulent des conditions égales pour tous, y compris des systèmes sociaux, économiques et financiers qui fonctionnent pour tous. Ils veulent que leurs droits humains soient respectés et qu’ils aient leur mot à dire dans les décisions qui affectent leur vie », renchérit-il par la même source.

Inquiète, l’organisation internationale appelle les dirigeants de tous les pays à réfléchir et surtout à réagir. Pour António Guterres, le monde a besoin d’action et d’ambition pour construire une mondialisation juste, renforcer la cohésion sociale et faire face à la crise climatique.

Traduction »