Accueil / Madagascar : des fonds consacrés à la riposte Covid détournés ? 

Madagascar : des fonds consacrés à la riposte Covid détournés ? 

Partagez ceci :

A Madagascar, les langues se délient chez les partenaires techniques et financiers. La confiance des bailleurs face à la gestion des fonds anti-Covid-19, reste entachée. Ceci, après la sortie du premier des quatre rapports d’audit réalisés par la Cour des comptes sur l’utilisation desdits fonds.

Conséquences, renseigne RFI, plusieurs bailleurs, refroidis par cette gestion opaque des fonds Covid-19 et le manque de redevabilité vis-à-vis des donateurs, envisagent sérieusement de « suspendre » le décaissement d’aides budgétaires promises. 

« Toutes ces informations présentées dans le rapport d’audit participent à déconstruire notre confiance envers le gouvernement malgache », déplore le représentant d’un bailleur.

« L’argent est géré comme s’il n’y avait pas de règles de finances publiques. On paie le prestataire sans avoir de contrat, sans justificatif, sans vérifier si les choses ont été livrées. Aller mettre de l’argent dans le budget de l’État après avoir lu ce rapport, ce serait… »

Malvenu ? Fou ? Indécent ? Reproduire les erreurs du passé ? Tout comme les décaissements, la phrase est laissée en suspens.

La multiplicité des acteurs intervenant dans la gestion des fonds Covid-19 soulève elle aussi des interrogations.

« On ne savait plus qui était censé gérer quoi. Tout le monde s’immisçait dans tout. Nos interlocuteurs changeaient en permanence. Tel fonds qui devait être géré par le BNGRC se retrouvait du jour au lendemain géré par la présidence. Ce manque de clarté crée une cacophonie totale et se ressent automatiquement en termes d’efficacité de la réponse sur terrain », se souvient un responsable projet au sein d’une grosse organisation.

Et d’ajouter : « Le même schéma est en train de se reproduire en ce moment avec la gestion de l’urgence post-cyclones. »