Accueil / A la Une / Madagascar : le projet de la « ville soleil » fortement contesté

Madagascar : le projet de la « ville soleil » fortement contesté

Partagez ceci :

Alors que le président Andry Rajoelina est sur le point de réaliser une promesse de campagne, son projet visant à construire une nouvelle ville pour désengorger la capitale, Antananarivo, rencontre des contestations de la part des populations dont les terres seront utilisées à cette fin.

En effet, une partie de la population des communes concernées refuse de céder ses terres pour la construction d’une nouvelle ville en périphérie de Antananarivo, rapporte rfi. Face à une pression démographique de plus en plus grande sur la capitale, Tanamasoandro ou « ville soleil » se présente comme la solution. Cependant, cette nouvelle agglomération qui sera construite sur une surface de 1 000 hectares au nord de la capitale risque d’hypothéquer les terres agricoles des populations.

Cité par rfi, Eric Randrianaivo, l’un des porte-paroles des habitants mécontents et propriétaire de 5 hectares de terre à Ambohitrimanjaka, l’une des communes touchées, s’indigne et explique : « nous ne sommes pas contre cette ville mais contre son emplacement. Toutes les rizières de notre village sont touchées. Même si l’Etat nous donne de l’argent nous ne serons pas d’accord. C’est avec les rizières que nous vivons alors comment allons-nous faire sans elles ? ».

En effet, les populations devront céder une centaine d’hectares de rizières dans le cadre de la première étape du projet. Malgré les avantages que présente ce projet notamment la création d’emplois, les populations demeurent réticentes.

D’ailleurs, une manifestation des habitants est prévue ce samedi à Ambohitrimanjaka.




Traduction »