Accueil / Pays / Afrique Centrale / Maître Gims dans les mailles de la justice pour détournement de fonds

Maître Gims dans les mailles de la justice pour détournement de fonds

Partagez ceci :

Rupture du contrat liant le label Wati B et l’ex leader de Sexion d’Assaut. La star de la chanson congolaise est poursuivi en justice par son ex-producteur pour détournement de fonds estimé à 800.000 euros.

Selon le magazine people Closer, les charges retenues contre le rappeur Maître Gims sont de : faux, usage de faux, abus de confiance, escroquerie…

L’accusation est portée par son ancien producteur Dadia Diakité qui a convoqué la star en justice le 25 mai. Pour rappel, ce dernier – fondateur et directeur de Wati B – a commencé par produire l’artiste depuis qu’il a commencé sa carrière solo jusqu’en décembre 2016, période où les choses commençaient à tourné mal entre eux.

Le rappeur est accusé de détournement de fonds du label pour alimenter son train de vie, une valeur estimé à 800.000 euros. Pour justifier les accusations, le magazine dévoile le constat d’un huissier qui a évaluer la richesse du rappeur. Il est précisément question d’une villa de luxe au Maroc valant quelques centaines de milliers d’euros, une voiture Bugatti Chiron avoisinant les deux millions, ou une montre Richard Mille d’une valeur de 140.000 euros.

Pour Maître Gims, l’un des plus grands vendeurs de disques en France, l’avenir ne semble pas radieuse. La nouvelle demande de nationalité Française pourrait être de nouveau refusée à cause des accusations judiciaires auquel il fait objet.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »