Home / A la Une / Maître Gims met en scène un pacte avec le diable, la toile s’effondre !

Maître Gims met en scène un pacte avec le diable, la toile s’effondre !

Partagez ceci :

Révélation ou simple coup de buzz ? En tout cas, c’est la grosse sortie de cette fin d’année, qui est en passe de secouer vivement le monde du showbiz en France voire au-delà. Dans un nouveau single intitulé « Le Prix à Payer », Maître Gims met en scène la signature d’un pacte avec le diable, qui lui aurait permis d’atteindre son statut de célèbre chanteur dans l’hexagone et dans le reste du monde. Posté le 28 novembre 2019, le clip vidéo franchit bientôt la barre des 5 millions de vues sur Youtube. Et les réactions s’enchaînent sur les réseaux sociaux. Un succès dû au fait que beaucoup voit en ce clip, la face cachée de l’industrie musicale.

En effet, sur les images, on le découvre dans une maison de disques (l’enfer) pour signer son contrat de son propre sang… Et ainsi renoncé à sa liberté et son âme.

Par la suite, Gims voit sa vie changer. Il connaît certes le succès, mais n’est plus maître de lui même. Les paparazzis le poursuivent en permanence, il enchaîne les voyage et s’éloigne de sa famille… Maitre Gims chante d’ailleurs.

« On fait des choses qu’on regrette vraiment. Avec le temps j’ai prêté serment. Je rêve d’une vie où je m’endors sagement. »

Les internautes ont donc été très nombreux à réagir à ce clip. Tous pensent que le rappeur raconte la vérité, et qu’il aurait vraiment fait un pacte avec le diable en échange de son succès. 

En d’autres termes, nombre d’internautes accusent l’ancien leader de Sexion d’Assaut d’avouer son appartenance à des groupes obscurs tandis que d’autres ont bien saisi l’envie de Gims de créer le buzz.

« J’ai regardé le clip de maître Gims. Il expose vraiment les réalités de son succès. Il dit clairement qu’il a fait un pacte avec le diable et qu’il veut désormais s’en sortir. » « Choquée qu’il expose tout ça ainsi ! La gloire, la célébrité, l’argent, le succès… » Peut-on lire sur Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »