Accueil / A la Une / Mali : 2 hauts gradés de l’armée placés sous mandat de dépôt pour « corruption »

Mali : 2 hauts gradés de l’armée placés sous mandat de dépôt pour « corruption »

Partagez ceci :

La purge contre la corruption initiée par les autorités militaires au pouvoir se poursuit. A en croire les informations de Serge Daniel, le correspondant de RFI à Bamako, deux hauts gradés de l’armée malienne soupçonnés de corruption dans une affaire d’équipements non livrés, ont été placées sous mandat de dépôt. 

« Mali- Lutte contre la corruption, Affaire d’équipements militaires non livrés : deux officiers supérieurs de l’armée inculpés et placés en détention par le pôle Économique et financier », a écrit Serge Daniel dans un tweet. 

Cette énième procédure judiciaire intentée contre des agents de la haute hiérarchie militaire illustre parfaitement la volonté du colonel Assimi Goïta, le chef de la junte militaire de lutter contre la corruption dans le pays.

Le 22 septembre 2021 à l’occasion de la 61 ème anniversaire de l’indépendance du Mali, il déclarait en ces termes :

« En donnant déjà le ton de la réduction du train de vie de l’État à travers la cession des 2/3 du budget de souveraineté de la Présidence pour la cause des localités défavorisées, une nouvelle page d’humilité et de retenue face au bien public venait d’être écrite pour servir d’exemple.La soif de justice du peuple malien est bien compréhensible car s’appuyant sur des faits évidents de corruption, de délinquance financière et d’impunité qui ne font que renforcer le malaise et le ressentiment des populations qui sont en réalité, les premières victimes de ce système destructeur… Une vaste campagne d’audit des services publics est actuellement en cours par les soins des différentes structures de contrôle et de lutte contre la corruption et la délinquance financière. A travers cette lutte, nous rassurons le peuple malien que ses attentes seront comblées car aucun privilège ne sera accordé aux personnes impliquées. Ces mesures sont tout aussi valables pour les départements de la Défense et de la Sécurité dont les lois d’orientation et de programmation sont déjà en cours d’audit ».




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »