Accueil / A la Une / Mali : en résidence surveillée depuis 3 mois, Bah N’Daw et Moctar libres de leurs mouvements

Mali : en résidence surveillée depuis 3 mois, Bah N’Daw et Moctar libres de leurs mouvements

Partagez ceci :

Placés en en résidence surveillée depuis le 24 mai dernier, date du second Coup d’État militaire mené par le colonel Assimi Goita, intronisé depuis président de la Transition, l’ex-président de la transition Bah N’Daw et l’ex-Premier ministre Moctar Ouane sont désormais libres de leurs mouvements.

L’annonce a été faite par le Comité local de suivi de la Transition composé des représentants au Mali de la Cédéao, de l’Union africaine et de la mission des Nations unies dans le pays qui se félicite de « la décision du gouvernement de lever toutes les mesures restrictives » imposées aux deux anciens dirigeants.

Cela faisait donc plus de trois mois que tous les partenaires de l’État malien exigeaient la fin de leur placement en résidence surveillée.

A noter que les deux hommes n’avaient le droit ni de sortir, ni de recevoir qui ils voulaient.

Selon leur entourage, l’ex-président de la Transition Bah N’Daw a décidé d’emménager dans un nouveau logement.

L’ex-Premier ministre Moctar Ouane reste quant à lui à son domicile, mais cette fois la sécurisation des lieux lui incombera, avec notamment des gardes privés, financés par l’État malien.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »