Mali: la stratégie pour s’enrichir grâce au beurre de karité

Partagez ceci :

Le Mali veut passer à une étape supérieure dans la production. Une usine sera bientôt construite avec pour objectif: la transformation de noix de karité en beurre de Karité. Prévue pour être disponible en 2020, cette usine sera une réponse claire à une demande bien grande.

Cette semaine, l’Omunium Mali et la société minière Endeavour Mining ont signé à Bamako, une convention de partenariat pour la construction de cette nouvelle usine. L’Unité sera construite à à Banankoroni, une localité de l’Ouest du pays.

Mali Shi sera le nom de cette usine qui est prévue pour avoir une capacité de production annuelle de 14 000 tonnes de beurre de karité.

« Une centaine de personnes seront employées et plus de 120 000 femmes collectrices des noix de karité bénéficieront à terme de ce projet et verront notamment leurs revenus annuels augmenter à travers des contrats d’achat durables qui devront conduire à une augmentation de 60 % de leurs revenus », a indiqué à Aumali Pascal Bernasconi, président exécutif affaires publiques, RSE, sécurité de Endeavour Mining.

La société minière Endeavour Mining contribue à hauteur de 560 millions de FCFA soit 30 % du coût globale du projet estimé à plus 3 milliards de FCFA.

Selon Sylla Simballa, directeur général d’Omnium Mali, dont les premières productions de l’usine sont attendues en septembre 2020.

A terme, l’usine sera chargée prioritairement d’approvisionner le marché malien de ces produits. Une fois le marché servi l’usine espère exporter dans la sous-région.

Et pour réussir à atteindre cet objectif, un point particulier sera mis sur la qualité de la production.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *