Accueil / Pays / Afrique de l’Ouest / Mali: quand l’insécurité entraîne la fermeture des établissements scolaires

Mali: quand l’insécurité entraîne la fermeture des établissements scolaires

Partagez ceci :

L’insécurité grandissante à Mopti, localité situé au centre du Mali inquiète plus d’un, notamment l’instance des Nations Unies en charge de l’éducation. L’Unicef déplore, rapporte la BBC,  »l’augmentation systématique et constante des fermetures d’écoles » dans le centre du pays.

En effet, le nombre des écoles fermées dans le centre du pays continue d’accroitre.

De 280 écoles fermées au Mali en 2015, la région de Mopti se retrouve de nos jours avec 525 écoles fermées selon l’Unicef.

La plupart des élèves sont privés de scolarisation à cause de l’instabilité et de l’insécurité.

En proie aux violences intercommunautaires, auxquelles s’ajoutent les attaques terroristes, cette zone est décrétée la plus dangereuse du pays.

D’après notre source, l’UNICEF s’inquiète aussi des « violences graves » dont les enfants sont victimes dans cette partie du pays.

Elle estime que 46 enfants faisaient partie des 160 civils tués dans l’attaque d’Ogossagou (centre), le 23 mars dernier.

Malgré les exploits des forces de l’ordre, les attaques terroristes font toujours des victimes notamment les civils qui payent le lourd tribut.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »