Home / A la Une / Maroc : des chiens errants traumatisent des populations

Maroc : des chiens errants traumatisent des populations

Partagez ceci :

Après Casablanca, les habitants de Kénitra se plaignent désormais des chiens errants ou abandonnés et d’autres animaux comme les moutons, chevaux… Dans une pétition adressée au maire, ils dénoncent la mauvaise gestion des animaux dans la ville et le silence des autorités compétentes face au danger qui les guète tous les jours avec la présence de ces animaux errants.

Plusieurs villes du Maroc ne savent plus à quel saint se vouer, en raison du nombre croissant de chiens errants ou abandonnés, dans les rues. Depuis quelques mois, le président du Conseil communal de la ville de Kénitra est critiqué pour sa mauvaise gestion de la question des chiens errants, qui ne cessent de se multiplier dans les rues de la ville, l’une des plus grandes villes marocaines reliant celles du Nord à la capitale du pays.

Excédés par la situation alarmante, les habitants ont envoyé une requête à Aziz Rebbah, en dénonçant le silence des autorités, fait savoir Al Akhbar, soulignant que ces chiens sont de plus en plus nombreux à travers la ville de Kénitra. Ces chiens constituent actuellement une menace, surtout pour les enfants et pour les citoyens en général qu’ils indisposent de par leurs aboiements, sans oublier les attaques dont ils sont responsables.

Les habitants ne sont pas non plus contents de voir Kénitra se transformer en campagne, avec la multiplication du bétail, des moutons, ainsi que des chevaux dans les rues de la ville. La population demande la création d’une fourrière, afin de trouver une solution rapide à ce fléau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »