Umalis Group
Home / A la Une / Maroc/Immigration clandestine: 76 000 tentatives avortées en 2018 !

Maroc/Immigration clandestine: 76 000 tentatives avortées en 2018 !

Partagez ceci :

S’il y a un phénomène qui touche les pays les pays en voix de développement, c’est bel et bien celui lié à l’immigration clandestine. Le constat reste alarmant en effet, et les raisons sont multiples pour ces personnes qui essayent de fuir leurs pays respectifs. Certains sont contraints de le faire car la situation économique n’enchante pas dans leurs pays d’origine. Ils se voient de ce fait obligés de trouver une solution à leur situation.

 D’autres qui fuient leurs pays, car ils ont en marre de la situation sociale, d’où des diplômés universitaires qui ne trouvent pas de boulot, car tout se faisait par piston. Enfin, il y’a une catégorie et celle-là a les circonstances atténuantes, d’où la guerre et la situation civile régnant dans leurs pays. Mais d’autres pays se voient obligés de recevoir des migrants subsahariens notamment, qui sont de plus en plus nombreux à vouloir entrer sur le sol marocain, notamment via les frontières terrestres.

Parmi ces derniers, on retrouve le Maroc, un pays Maghrébin qui, malgré des avancées dans certains points de développement, n’en demeure pas moins qu’il y’a manque. Donc, la fuite vers d’autres pays, notamment européens les fait rêver. Les chiffres sont éloquents certes, et d’après les services de sécurité marocains, ces derniers auraient empêché pas moins de 76.000 tentatives d’immigration clandestine.

Ce chiffre avancé est juste pour l’année en cours, ou c’est précisé « Depuis le début de l’année ». Tout comme ça parle de démantèlement de pas moins de 174 réseaux actifs dans ce domaine.  Ces chiffres ont été dévoilés par le ministre délégué auprès du ministre de l’intérieur, Noureddine Boutayeb. C’était sur une question qui lui aurait été posé au niveau du parlement.

En outre, le ministre aurait révélé que la police aurait empêché 30 tentatives violentes d’émigration illégale vers les régions de Sebta et Melilla. Enfin, il a rappelé que 50.000 personnes ont été régularisées suite aux directives du roi Mohammed VI. Cela avait permis aux migrants et les membres de leurs familles qui ont bénéficié de tous les services fournis aux citoyens marocains.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »