Home / A la Une / Maroc: la journaliste Hajar Raissouni graciée par Mohamed VI

Maroc: la journaliste Hajar Raissouni graciée par Mohamed VI

Partagez ceci :

Le roi du Maroc, Mohamed IV a gracié ce mercredi 16 octobre, la journaliste Hajar Raissouni, récemment condamnée à un an de prison ferme pour « avortement illégal » et « relations sexuelles hors mariage ».

La jeune femme de 28 ans a retrouvé sa liberté, ainsi que son fiancé, le gynécologue, l’anesthésiste et la secrétaire médicale qui avaient été condamnés avec elle, a informé à l’AFP.

Selon un communiqué royal, « Cette grâce Royale s’inscrit dans le cadre de la compassion et la clémence reconnues au Souverain et du souci de SM le Roi de préserver l’avenir des deux fiancés qui comptaient fonder une famille conformément aux préceptes religieux et à la loi, malgré l’erreur qu’ils auraient commise et qui a conduit à cette poursuite judiciaire ».

Condamnation prononcée en fin septembre par le tribunal de Rabat après que la reporter ait été arrêtée le 31 août dernier, l’affaire a suscité l’indignation dans le royaume et même à l’étranger. 

Hajar Raissouni avait dénoncé un procès politique après la sentence.

Lors d’une précédente audience avant son procès, Mme Raissouni avait nié tout avortement, assurant avoir été traitée pour une hémorragie interne, ce que son gynécologue a confirmé au tribunal. « C’est une affaire de répression politique, de répression d’une opinion indépendante, et une vengeance contre sa famille », avait dit l’historien engagé Maati Monjib, présent à l’audience.

Traduction »