Accueil / A la Une / Maroc: le boycott des grandes marques de consommation aurait-il emporté le ministre de l’Economie ?

Maroc: le boycott des grandes marques de consommation aurait-il emporté le ministre de l’Economie ?

Partagez ceci :

A la surprise générale, le roi du Maroc, Mohamed VI a limogé son ministre de l’Economie, Mohamed Boussaïd, mercredi 1er août. Si peu de précisions ont été données sur cette décision par le Palais royal, nombre d’économistes estiment que ce limogeage du tire son origine du boycott par la population de trois grandes marques marocaines contre la cherté des prix.

Les entreprises visées sont essentiellement une enseigne de station-service, une marque d’eau et de lait, accusées de maintenir une situation de monopole dans leur secteur et de pratiquer des prix anormalement élevés.

Lancé le 20 avril dernier, cet appel au boycott de ces trois marques de consommation a rencontré un énorme succès. Malgré les appels incessants du gouvernement à la préservation de l’emploi, la détermination des consommateurs reste renforcée, notamment avec l’implication répétée des politiques aux côtés des industriels.

A en croire RFI, cette décision de limogeage intervient deux jours après un discours à la nation exigeant du gouvernement qu’il active les mesures socio-économiques pour les plus démunis.

Et c’est juste  48 heures après un discours du roi très attendu prononcé depuis Al Hoceïma, capitale du rif en fronde depuis plus d’un an, qu’intervient le limogeage de Mohamed Boussaïd, souligne la même source.

Il faut noter que le souverain chérifien qui a déjà appelé en octobre dernier les membres de son gouvernement à une refonte totale du modèle social marocain, a réitéré son exigence de reddition des comptes de la part de l’exécutif.

Technocrate et ancien ministre de l’Intérieur, Mohamed Boussaïd est présenté comme un fidèle serviteur de l’Etat. Mais, l’impasse  économique et le sens du patriotisme des Marocians semblent avoir eu raison de lui.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »