Home / Africa top success / Maroc/Trafic de Cocaïne: une angolaise arrêtée à Casablanca  

Maroc/Trafic de Cocaïne: une angolaise arrêtée à Casablanca  

Partagez ceci :

En Afrique et particulièrement au Maghreb, la vigilance est de mise dans les coins et les recoins des grandes villes surtout, dans les stations services, des stations nationales de transport de voyageurs, dans les aéroports, enfin dans toutes places publiques. Il faudrait être sur ses gardes non seulement pour se protéger mais aussi pour ne pas risquer la vie des autres.

 Au Maroc, la vigilance a fait qu’une angolaise est accusée d’être impliquée dans une affaire de trafic de drogue. Une ressortissante qui a été arrêtée donc jeudi passé à l’aéroport Mohamed V de Casablanca et ce par la police se trouvant sur les lieux.

D’après les infos données à la presse marocaine, cette ressortissante serait âgée de 46 ans. A cet effet, la mise en cause aurait été interpellée en possession de 1.200 grammes de cocaïne après sa descente d’un avion en provenance de Sao Paulo, au Brésil.

C’est ce qu’un communiqué émanant de la direction générale de la sûreté nationale marocaine. Cette dernière qui précise qu’un contrôle au scanner a révélé la présence dans son estomac de capsules pouvant contenir une quantité supplémentaire de la même drogue.

Une tentative de faire passer la Cocaïne qui a été donc déjouée par la police de l’aéroport Mohamed V de Casablanca, autrement dit, elle pourrait élargir même le réseau. D’ailleurs, dans ce genre de situation, sans le scanner, c’aurait pas été facile à la police de découvrir ce que la ressortissante en question apportait avec elle.

Bref, la femme a été transférée au centre hospitalier universitaire d’Ibn Rochd de la ville de Casablanca, et ce en vue d’extraire les capsules de son estomac et une enquête a été ouverte par le parquet. Cette affaire pourrait faire tomber d’autres têtes, avec l’enquête qui serait déjà en cours et qui pourra de ce fait éclaircir les choses d’ici quelques jours, sur la provenance de cette Cocaïne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »