Home / A la Une / Mauritanie: fin du séminaire sur le trafic maritime international !

Mauritanie: fin du séminaire sur le trafic maritime international !

Partagez ceci :

Le trafic maritime est un vecteur important dans le développement des pays, notamment ceux du Maghreb, où souvent le secteur de la pêche et de l’économie maritime donne les symptômes d’un meilleur trafic possible. Les pays qui sont liés à la mer ont souvent l’avantage par rapport à d’autres qui ne le sont pas. On retrouve des pays ayant un littoral qui joue un atout majeur dans l’épanouissement du secteur de la pêche.

 En Mauritanie, le ministère de la pêche et de l’économie maritime a organisé avant-hier un séminaire sur la facilitation du trafic maritime international. Ledit séminaire organisé en collaboration avec l’organisation maritime international, et qui aurait comme objectif la formation des administrations et les partie-prenantes sur la facilitation du trafic maritime.

Cela ne pourrait se produire sans la facilitation des procédures officielles et l’usage des moyens d’échanges électroniques pour l’accomplissement des formalités liées à l’escale des navires. De Mercredi passé à aujourd’hui, les participants devraient suivre des exposés sur les bénéfices institutionnels et économiques de la facilitation du trafic maritime.

En outre, les participants bénéficieront d’une formation dans les fonctions d’un système d’échanges de données électroniques obligatoire pour l’accomplissement des formalités liées à l’escale des navires. De même une présentation a été faite sur  la convention du trafic maritime et ses amendements. Cet espace où on inclura des informations sur le concept du guichet unique et sur le projet de l’organisation maritime internationale de prototype de guichet unique.

Durant ce séminaire, Mme Khadijedtou Mint-Bouka, qui n’est autre que la S.G du ministère de pêche et de l’économie maritime, aurait  laissé entendre l’importance et le rôle joués par le secteur de la pêche sur l’économie mauritanienne. « Il est impératif qu’il  s’harmonise sur le  code de pratique mondial. », aurait-elle insinué. Elle n’a non plus manqué de traiter de gloire ce secteur de la pêche, qui selon elle contribue de manière significative dans le produit intérieur brut du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »