Accueil / A la Une / Mauritanie: l’ex-président Ould Abdel Aziz bientôt jugé

Mauritanie: l’ex-président Ould Abdel Aziz bientôt jugé

Partagez ceci :

L’ancien chef d’État mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz sera jugé devant la cour criminelle avec onze autres dignitaires de son régime pour leur gestion des affaires entre 2009 et 2019.

En 2020, une commission d’enquête parlementaire avait saisi les magistrats pour « corruption, blanchiment d’argent et d’enrichissement illicite » pendant les dix ans de règne de Mohamed Ould Abdel Aziz. Les juges se sont alors intéressés à sa gestion des revenus pétroliers, aux ventes de domaines de l’État, la liquidation d’une société publique assurant l’approvisionnement du pays en denrées alimentaires et les activités d’une société chinoise de pêche.

Un « règlement de comtes » selon lui

L’ex-président a d’ailleurs toujours refusé de répondre au juge, estimant que toute la procédure contre lui s’apparente à un « règlement de comptes ».

Ses avocats assurent qu’aucune date de convocation ne leur a été transmise. Pour l’heure, on ignore s’ils comptent faire appel ou non de cette décision de juger Mohamed Ould Abdel Aziz.

Tombé en disgrâce et inculpé en mars 2021, l’ancien chef de l’État de Mauritanie avait été écroué en juin de la même année. À cause du risque de contamination par le Covid-19, il était plutôt gardé dans une chambre de la police où il a passé six mois.

En janvier, Mohamed Ould Abdel Aziz avait subi deux opérations chirurgicales du cœur avec succès. Depuis, il est en liberté provisoire, soumis à un contrôle judiciaire stricte, compte tenu de son état de santé. 

Il devrait être jugé avec onze autres dignitaires de son régime.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »