Mauritanie : Mohamed Ould Abdelaziz cède le pouvoir après 2 mandats présidentiels

Partagez ceci :

Un président démocratiquement élu, qui transmet le pouvoir à un autre (lui aussi) démocratiquement élu…La Mauritanie respire la démocratie. Un dîner d’adieu à plus de 400 invités en détente, dont de nombreux chefs d’État et hauts responsables africains, c’est ce qu’a offert le président sortant Mohamed Ould Abdelaziz (au micro) à son successeur et dauphin Mohamed Ould Ghazouani (au milieu), mercredi, la veille de l’investiture de ce dernier.

Une succession paisible. Après deux mandats présidentiels et dix ans de pouvoir, le président Mohamed Ould Abdelaziz quitte le pouvoir, conformément à la Constitution.

Ils étaient tous présents autour de leur « frère », Mohamed Ould Abdelaziz: le Tchadien Idriss Déby Itno, le Congolais Denis Sassou Nguesso, le Nigérien Mahamadou Issoufou, le Malien Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), l’Ivoirien Alassane Dramane Ouattara (ADO), le Guinéen Alpha Condé, le Sénégalais Macky Sall mais aussi le président bissau-guinéen José Mario Vaz, le chef du gouvernement marocain Saadeddine El Othmani et le leader du Front Polisario Brahim Ghali.

Ministres, généraux, ambassadeurs, conseillers, journalistes et représentants des corps constitués ont également été invités à être témoins de ce symbole et preuve d’une « Mauritanie unie ».

Après le dessert, rapporte Jeune Afrique, le chef de l’État mauritanien a raccompagné jusqu’à leur voiture ses éminents hôtes, dans une joyeuse bousculade.

Eh oui, c’était le moment choisi par de nombreux convives plus ordinaires pour se faire photographier une dernière fois aux côtés du président sortant, qui s’est prêté de bonne grâce à cet exercice du souvenir, le visage éclairé d’un sourire devant leur empressement.

Il n’est monté dans sa voiture avec son épouse qu’une fois le dernier chef d’État parti, souligne la même source.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *