Home / A la Une / Mayotte: Le RN craint l’arrivée de l’islamisme radical sur l’île

Mayotte: Le RN craint l’arrivée de l’islamisme radical sur l’île

Partagez ceci :

Dimanche, plusieurs personnes se sont rassemblées à Mamoudzou, capitale du département français d’outre-mer de Mayotte, pour commémorer une date clé du chiisme, l’anniversaire de la mort de l’imam Hussein, petit-fils du prophète. De quoi déclencher une avalanche de réactions notamment chez le Rassemblement national (RN) qui voit dans ces manifestations, les prémices de l’islam radical.

Un discours de haine et de séparatisme selon le RN

Vêtus de noir, ces musulmans chiites brandissaient des drapeaux aux inscriptions arabes. Pour le RN qui évoque « les « drapeaux noirs de Daesh », ces manifestants sont venus « véhiculer la haine et le séparatisme ».

« Comment le préfet peut-il autoriser une telle manifestation, qui n’a comme idéologie que l’appel au djihad ? Notre pays a engagé des milliers de nos soldats au Sahel au péril de leur vie pour éradiquer l’islamisme radical. Oui, la France est un pays laïc où la liberté de culte est garantie par notre constitution et Mayotte ne doit pas faire une exception. Mais pas pour ceux qui prônent la destruction fondamentale de nos libertés que ce soit de culte ou de nos cultures », a vivement critiqué le bureau départemental du parti de Marine Le Pen, via un communiqué.

Préserver la cohésion sociale de Mayotte

Mayotte est un département français d’Outre-Mer dont 95 % des habitants sont d’obédience musulmane et de rite sunnite, mais avec une pratique plutôt modérée de l’islam. L’émergence du chiisme est considérée comme une source d’inquiétude. Mais le président de la fédération des associations islamiques de Mayotte tempère.

« Je ne crois pas à l’arrivée de l’islamisme radical sur nos îles. Il y a une tendance, dans les médias occidentaux, à souvent considérer cette religion comme déviante avant tout. Ce rassemblement a-t-il une connotation extrémiste ? Je n’en sais rien. Mais je crois simplement que tout ce qui peut menacer la cohésion sociale de Mayotte est à éviter », a-t-il expliqué dans des propos relayés par Mayotte Hebdo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »