Home / A la Une / MIATO Acte I : rendre l’artisanat togolais plus compétitif dans la sous-région
Crédit photo : manationtogo

MIATO Acte I : rendre l’artisanat togolais plus compétitif dans la sous-région

Partagez ceci :

Organisé par le ministère du Développement à la base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes, le premier Marché international de l’artisanat du Togo (MIATO) a pour cadre l’esplanade du Palais des Congrès de Lomé et se tient du 25 octobre au 3 novembre 2019.

Alors que ce secteur d’activités représente 18% du Produit intérieur brut (PIB) et emploie au moins un million d’acteurs locaux, d’énormes défis restent à relever pour son expansion et sa professionnalisation.

Pour la ministre Victoire Tomégah-Dogbé, il est impératif de renforcer les capacités des artisans à travers des formations et sessions de perfectionnement, en vue d’élever le niveau de compétitivité de leurs produits ou services. Par ailleurs, l’on doit penser à l’amélioration du cadre institutionnel des structures d’encadrement en vue d’offrir aux artisans des services de proximité répondant à leurs besoins ». Le troisième enjeu et le non moins important demeure « l’assainissement du cadre réglementaire de création des entreprises artisanales et l’octroi à ces dernières des mesures promotionnelles vivant à les solidifier ».

« L’artisanat togolais, en général, a une bonne valeur marchande et notre mission est de contribuer à le rendre encore plus compétitif dans la sous-région », indique la ministre du Développement à la base. Notons que la première édition du MIATO est placée sous le thème : « Artisanat innovant, facteur de développement économique et social ».

Traduction »