Accueil / A la Une / « Miss Rwanda » : le président du comité d’organisation arrêté, les raisons

« Miss Rwanda » : le président du comité d’organisation arrêté, les raisons

Partagez ceci :

L’affaire défraie la chronique au Rwanda. Le patron de l’organisation de « Miss Rwanda », Dieudonné Ishimwe, a été arrêté mardi 26 avril à Kigali. Selon RFI qui rapporte l’information, il est soupçonné d’agressions sexuelles sur d’anciennes participantes au concours de beauté.

Selon certaines sources, jusqu’à sept femmes, anciennes candidates au concours de beauté, auraient témoigné avoir été victimes d’agressions sexuelles de la part de cet homme de 36 ans, ancien musicien, qui dirigeait depuis 2015 l’organisation des concours au Rwanda.

En février dernier, le journaliste rwandais d’investigation Samuel Baker avait, dans un tweet, évoqué « l’histoire non racontée sur Miss Rwanda.fr » :

« L’histoire est sombre et beaucoup de gens n’y croiront pas, écrivait-il. L’histoire que le pays et le monde doivent connaître. Si vous avez une amie qui est déjà allée aux « Boot camp » – d’après le nom des stages de sélection de Miss Rwanda –, encouragez-la à parler. »

L’arrestation de Dieudonné Ishimwe intervient quelques jours après la démission de sa directrice de la communication, une ancienne Miss Rwanda, Meghan Nimwiza, sans que l’on sache pour l’instant s’il y a un lien avec l’affaire judiciaire en cours.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »