Home / Africa top success / Mondial 2030: officiel, le projet d’une candidature maghrébine tombe à l’eau

Mondial 2030: officiel, le projet d’une candidature maghrébine tombe à l’eau

Partagez ceci :

L’organisation du mondial 2030 continue de défrayer la chronique et de revenir sur les lèvres et pensées des amoureux du foot. En effet, ça fait déjà plusieurs mois que les responsables en parlent sans vraiment passer à l’action. Les folies d’une organisation commune battait donc son plein depuis la fin de la précédente édition organisée par la Russie.

 Le premier pays qui avait affiché ses intentions d’organiser la prochaine édition est le Maroc. Ce dernier qui par  l’intermédiaire de la fédération royale de football marocain avait émis le vœu de partir encore une fois à la conquête de cette organisation qui tarde à voir le jour et ce malgré les précédentes tentatives où ce pays avait échoué. La dernière est cet échec d’organiser le mondial 2026, confié pour rappel au trio USA-Mexique-Canada.

Les propositions pleuvaient et les observateurs sportifs avaient parlé sur la possibilité de voir les pays du Maghreb présenter une candidature commune. Mais apparemment et aux dernière nouvelles, le Maroc ne proposera pas une candidature conjointe avec l’Algérie et la Tunisie pour l’organisation du mondial 2030. Ca parle donc que le Maroc aurait déjà opté et définitivement pour un dossier commun avec le Portugal et l’Espagne.

D’ailleurs, certains observateurs ont interprété la visite du chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez, lundi dernier, au Maroc comme étant un signe fort que la candidature pour l’organisation de l’édition de 2030 de la coupe du monde de foot sera faite avec l’Espagne et le Portugal. « J’ai fait la proposition, d’abord au gouvernement puis au roi Mohammed VI de lancer une candidature commune pour organiser en 2030 le Mondial entre le Maroc, l’Espagne et le Portugal.», aurait déclaré le chef du gouvernement espagnol.

Certains affirment que si le Maroc accepterait cette candidature commune avec les deux pays européens cités, c’est justement pour que ces derniers arrivent à convaincre les autres fédérations européennes de voter pour cette candidature, vu que les pays européens affiliés à la FIFA sont fort nombreux, d’où le poids et la balance qui pourraient être favorables. Nous y reviendrons…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »