Moutawakilou Gounou: le Béninois propose une pâte à tartiner spéciale

Moutawakilou Gounou fait parler de lui dans son pays le Bénin à travers ses initiatives. Ce jeune agroéconomiste de formation espère réussir dans l’entrepreneuriat. Il est le promoteur de la marque de pâte à tartiner « gounou ». L’ambition de son initiateur, positionner son produit comme la première marque de pâte à tartiner dans la sous-région.

Entre fierté et prestige, la marque « gounou » fait son petit chemin depuis son lancement. Littéralement Gounou signifie, le Lion en Dendi et en Bariba.

En Goun, il signifie ce qui vient des divinités. Surtout dans la culture des Bariba, c’est un nom de famille royal. Ceux qui le portent donc reflètent un prestige et l’initiateur veut tabler sur cet aspect pour se motiver vers une marche en avant.

« J’ai toujours aimé l’innovation, apporter des solutions, pouvoir rêver et réaliser les rêves » indique Moutawakilou qui a lancé en 2018 Small Sold. Une initiative qui intervient sur la base d’un constat fait sur le terrain.

Celui de l’insuffisance de produit alimentaire de qualité issue de l’agriculture locale. « Il existe évidemment des offres de produits locaux, mais nous avons pensé que ce n’était pas assez et qu’il fallait offrir mieux. A ce titre, nous avons pour ambition d’innover dans la transformation des produits issue de notre agriculture »

Aujourd’hui la marque a décidé de célébrer les grandes icônes africaines qui ont marqué l’histoire notamment Patrice Lumumba, Thomas Sankara, Nelson Mandela, Le roi Behanzin, … sur ses étiquettes. Un bel hommage à ces illustres personnages du vécu de chaque communauté.

Dans son pays le Bénin et dans l’ensemble des pays ouest-africains, la pâte à tartiner et les produits chocolatés sont classés dans la catégorie des produits de luxe. Une perception que le jeune entrepreneur et son équipe espèrent changer au fil du temps.

Et pour se démarquer, à côté des habituelles pâtes à tartiner populaires qui sont faites essentiellement à base de noisette et d’arachide, Gounou présente sa pâte à tartiner avec de l’amande de cajou.

Des efforts qui se sont vus récompensés par un prix décerné par la fondation Tony Elumelu TEF2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *