Home / A la Une / ‘Mouvement antifrançais’ : Kaboré répond à Macron

‘Mouvement antifrançais’ : Kaboré répond à Macron

Partagez ceci :

L’accident qui a causé la mort des 13 soldats de la Force française Barkhane au Mali secoue encore le gouvernement français qui l’associe à des mouvements ‘antifrançais’. Le président Macron a, dans ce sens interpellé les chefs d’Etat du G5 Sahel à exprimer clairement leur position. Une sommation à laquelle le président burkinabè Roch Kaboré compte bien répondre.

«C’est vrai que je n’ai pas suivi en direct cette question mais j’ai appris effectivement que nous sommes invités le 16 décembre à Pau autour de la question de la force Barkhane et des relations de la France en ce qui concerne l’activité de Barkhane sur les mois et les jours à venir.


Nous allons répondre à cette invitation et nous aurons l’occasion de nous parler franchement sur les différents questions qui se posent aujourd’hui et dans l’activité que nous menons ensemble pour la lutte contre le terrorisme»
, a affirmé Roch Kaboré, le président en exercice du G5 Sahel, au micro de radio Oméga que cite afrik-soir.


Le président Français a invité les présidents des cinq pays du Sahel à ce qu’ils « clarifient et formalisent leurs demandes à l’égard de la France ».
« Nous devons à très court terme clarifier le cadre et les conditions politiques de notre intervention au Sahel avec les cinq Etats africains membres du G5 Sahel » (Mali, Burkina, Niger, Tchad, Mauritanie), a-t-il dit, en dénonçant « des ambiguïtés à l’égard des mouvements antifrançais ».
Pour l’heure, « Je ne peux ni ne veux avoir des soldats français au Sahel alors que l’ambiguïté perdure à l’égard des mouvements antifrançais », a averti Emmanuel Macron.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »