Umalis Group
Home / Pays / Afrique de l’Ouest / Nigeria : Buhari veut tester le Covid Organics avant son utilisation
Nigerian former Gen. Muhammadu Buhari speaks moments after he was presented with a certificate to show he won the election in Abuja, Nigeria, Wednesday, April 1, 2015. Nigerian President Goodluck Jonathan conceded defeat to Buhari, a 72-year-old former military dictator, who was elected in a historic transfer of power following the nation's most hotly contested election ever. (AP Photo/Sunday Alamba)

Nigeria : Buhari veut tester le Covid Organics avant son utilisation

Partagez ceci :

Les autorités nigérianes ont reçu samedi un lot du CVO Organics des Malgaches. Ce produit qui est présenté comme un remède contre le coronavirus, a été été remis au président Muhamadu Buhari par son homologue Umaro Sissoco Embalo de la Guinée-Bissau en visite à Abuja.

Le président nigérian promet que le breuvage serait testé par des scientifiques.

“Nous avons des institutions et des procédures. Une telle potion doit leur être envoyée. Je n’en permettrai pas l’utilisation sans autorisation de nos institutions”, a déclaré M. Buhari.

Selon AFP, le Nigeria recensait officiellement samedi plus de 5.400 cas d’infection au coronavirus, dont 171 décès, mais le pays le plus peuplé d’Afrique, effectue un nombre insignifiant de tests par rapport à ses quelque 200 millions d’habitants.

La forte augmentation du nombre de décès pour la plupart inexpliqués dans le nord du pays, fait craindre une forte propagation du coronavirus, ajoute l’agence.

La même source rapporte que le Madagascar a fourni à sa population et à plusieurs pays africains un breuvage à base d’artemisia, une plante à l’effet thérapeutique reconnu contre le paludisme, en affirmant qu’il prévenait et soignait le Covid-19.

Pour le moment les éventuels bienfaits de cette tisane, baptisée Covid Organics, ne sont pas encore validés par aucune étude scientifique.

Pour sa part, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a mis en garde les dirigeants africains contre la tentation de promouvoir et d’utiliser la potion malgache sans tests scientifiques préalables.

Le président malgache Andry Rajoelina a balayé lundi les critiques sur l’efficacité et les dangers de ce breuvage, en dénonçant une attitude condescendante envers la médecine africaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »