Accueil / Africa top success / Nigeria : la plus grande ferme de riziculture d’Afrique lancée par Olam

Nigeria : la plus grande ferme de riziculture d’Afrique lancée par Olam

Partagez ceci :

Goodluck_Jonathan

Gros consommateur de riz, le pays le plus peuplé en Afrique va désormais produire cette denrée en grande quantité et à grande échelle. Ceci, grâce à un vaste projet d’Olam, une entreprise singapourienne de négoce et de courtage de denrées alimentaires.

En effet, cette société vient de lancer dans l’état de Nasarawa au Nigeria, une ferme d’une superficie de 6 000 hectares dédiée à la riziculture.

Qualifiée de « plus grande ferme du continent africain », l’exploitation a été mise en service par le président nigérien Goodluck Jonathan.

Selon le numéro un du Nigeria,  « cette infrastructure apporterait une contribution de poids à l’atteinte des objectifs de l’agenda agricole établi par son gouvernement ».

 « Nous ne pouvons pas justifier les quantités énormes de riz que nous importons chaque année alors que nous avons le potentiel pour produire nous-mêmes cette céréale. Si nous aimons consommer le riz alors nous devons en produire plus. C’est pourquoi nous avons fait de l’autosuffisance rizicole une priorité nationale », ajoute M Goodluck.

Le président nigérian se réjouit alors  que son pays accueillir la plus grande ferme du continent.

Durant les trois dernières années, souligne ce dernier, « nos fermiers ont produit plus de 17 millions de tonnes de nourriture. Nous nous attendons donc à dépasser notre objectif pour 2015 d’ici la fin de cette année, si nous poursuivons sur cette lancée ».

Pour Mukul Mathur, qui dirige la branche nigériane du géant singapourien, il a pour sa part indiqué que le lancement de cette ferme s’inscrit dans la droite ligne de la politique menée par Olam dans le pays.

Une politique qui, affirme-t-il, va dans le sens de l’Agenda de transformation agricole du gouvernement.

Il rappelle que sa société a injecté plus de 100 milliards de nairas dans l’agriculture nigériane au cours des trois dernières années.

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »