Nigeria : le Sénat félicité pour avoir adopté le projet de loi sur les droits numériques

L’organisation panafricaine des droits numériques, Paradigm Initiative, a félicité le Sénat nigérian pour avoir finalement adopté le Digital Rights Bill cette fin de semaine. Le projet de loi a été adopté par les deux chambres législatives après que la Chambre des représentants du Nigéria ait également fait autant le 19 décembre l’année dernière.

Adeboye Adegoke, directeur de programme pour les droits numériques de Paradigm Initiative, a affirmé que l’adoption de ce projet de loi est un signe d’engagement de la part des deux institutions législatives pour le développement des droits numériques au Nigeria.

« Ce projet de loi portant sur la liberté d’expression en ligne permettra aux citoyens d’exprimer librement leurs opinions en ligne sans ingérence » a déclaré Adeboye Adegoke, qui précise que ceci est une évolution positive à un moment où le Nigéria entre dans une période électorale. « Il y a des craintes légitimes que certains intérêts politiques puissent agir pour museler la liberté d’expression dans le pays et le leadership positif de l’Assemblée nationale sur cette question est tout à fait louable » a-t-il ajouté.

Ce projet de loi est un produit des efforts de la société civile qui ont débuté lors du Forum sur la liberté de l’Internet 2014 à Abuja, dirigé par l’Initiative Paradigm. Le projet a ensuite été introduit à la Chambre des représentants où il a finalement été adopté en Décembre 2017, à la suite d’un processus législatif rigoureux.

Il a par la suite été déposé devant le Sénat pour son approbation le 16 janvier 2018, et a finalement été adopté cette fin de semaine avec ses garanties de protection des droits de l’homme en ligne pour les utilisateurs d’Internet au Nigeria. Le projet de loi empêche la violation de leurs libertés fondamentales ou des droits humains des utilisateurs de plateformes numériques.

Le nouvel article stipule principalement que : «Toute personne a le droit d’exprimer librement son opinion en ligne sans ingérence, ce droit comprend la liberté de rechercher, de recevoir et de répandre des informations et des idées, indépendamment des frontières numériques».

Pour Tope Ogundipe, directeur des programmes à l’Initiative Paradigm, ce projet de loi apportera également des avantages économiques pour le Nigeria. « Le Nigeria a fait preuve d’un leadership remarquable sur le continent en adoptant ce projet de loi, qui est très important pour l’avenir de l’innovation et de l’économie numérique du Nigéria et qui représente le cadre nécessaire pour attirer le partenariat des marques mondiales dans l’économie numérique », a-t-il déclaré.

Le projet de loi sera maintenant présenté au président Muhammadu Buhari pour l’assentiment présidentiel qui transformera le projet de loi en une loi faisant ainsi la première loi du Nigéria sur les droits de l’homme en ligne, selon Paradigm Initiative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *