Accueil / A la Une / Nigeria: Princess Shyngle, l’actrice ghanéenne parle de l’avortement subi

Nigeria: Princess Shyngle, l’actrice ghanéenne parle de l’avortement subi

Partagez ceci :

Princess Shyngle, une actrice ghanéenne d’origine gambienne a mis fin il y a quelques jours à sa grossesse alors qu’elle devait accoucher en janvier 2022. Cette interruption volontaire de grossesse lui avait valu des critiques virulentes venant de plusieurs internautes. Dans une vidéo, la charmante actrice est revenue sur les réelles raisons de l’évacuation de sa grossesse.

Cité par Afrique sur 7, Princess Shyngle a fait comprendre que les médecins lui ont dit que sa trompe de Fallope allait s’éclater et qu’elle saignerait jusqu’à la mort si elle gardait la grossesse. Pour préserver sa vie, elle a préféré malgré elle interrompre sa grossesse.

Dans une vidéo, elle racontre son calvaire.

« Eh bien, Dieu avait d’autres plans. Je me suis précipitée à l’hôpital parce que j’avais de graves douleurs abdominales. J’avais peur pour mon bébé et je priais Dieu de bien vouloir protéger mon bébé pour moi. quand je suis arrivée à l’hôpital, mon pire cauchemar est devenu réalité, le médecin m’a dit que j’avais une grossesse extra-utérine et s’ils ne me précipitent pas pour une intervention chirurgicale immédiatement, ma trompe de Fallope éclatera et j’aurai une hémorragie interne et je mourrai immédiatement », a révélé la sublime diva.

Henri AKODO




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »