BizME.fr Freelances, plus forts ensemble.
Accueil / A la Une / Nigeria : un plan de 1.3millilards de dollars pour atténuer l’inflation

Nigeria : un plan de 1.3millilards de dollars pour atténuer l’inflation

Partagez ceci :

Confronté à l’une des pires crises de son histoire, la première puissance économique d’Afrique tente de trouver les moyens pour lutter contre l’inflation et l’insécurité alimentaire qui affectent le pays.

Quelque 1,3 milliard de dollars (1,2 milliard d’euros), c’est le montant qu’entend investir le Nigeria pour lutter contre la pire crise économique qui le frappe depuis une génération. L’annonce a été faite  le jeudi 4 juillet, le ministre des finances Edun, le ministre des Finances.

Selon M. Edun environ 229 millions de dollars seraient consacrés à la santé et au bien-être social et environ 328 millions de dollars à l’agriculture et la sécurité alimentaire. « La priorité numéro un sur laquelle M. le président s’est concentré est la production alimentaire, la sécurité alimentaire et la sécurité nutritionnelle », a déclaré M. Edun dans un communiqué.

Le ministre des finances a souligné que le gouvernement serait en mesure de financer ces mesures dont la mise en œuvre s’étalerait sur six mois. Selon lui, les financements proviendraient de recettes pétrolières plus élevées, des réserves budgétaires non allouées et du soutien continu de la Banque mondiale.

D’autres mesures et objectifs, tels que l’augmentation de l’approvisionnement limité en électricité du pays, la réduction des pertes dans le secteur pétrolier et l’augmentation de la production seront envisagées a annoncé l’autorité.

Cette annonce survient alors que le président du Nigeria, Bola Tinubu, subit des pressions pour alléger le poids des réformes économiques mises en place après son accession à la présidence en 2023. A peine arrivé au pouvoir Tinubu a mis fin à la subvention des carburants et au contrôle des changes, ce qui a entraîné un triplement des prix de l’essence et une hausse du coût de la vie, le naira ayant fortement chuté par rapport au dollar.

Ces mesures ont durement touché la population et de nombreux Nigérians ont été contraints de sauter des repas, tandis que, dans le nord du pays, des personnes sont contraintes de manger du riz de mauvaise qualité habituellement utilisé comme nourriture pour les poissons.

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »