Home / A la Une / OMC : la Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala bientôt dans l’histoire

OMC : la Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala bientôt dans l’histoire

Partagez ceci :

Ngozi Okonjo-Iweala a la voie libre. La Nigériane va sans nul doute de devenir, la première femme et la première Africaine à diriger l’Organisation mondiale du Commerce. Ceci après le retrait de la candidate sud-coréenne Yoo Myung-hee.

Après plusieurs mois de paralysie, la nouvelle administration américaine a levé le principal obstacle à la nomination de Ngozi Okonjo-Iweala à la tête de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Selon francetvinfo, Joe Biden a apporté « son soutien appuyé » à la candidature de la Nigériane.

Le comité chargé de la succession avait annoncé, le 28 octobre, que la candidate la mieux placée pour faire l’objet d’un consensus était la Nigériane

Barrage des États-Unis 

En plus d’être la première femme à la tête de l’OMC, elle serait la première directrice générale originaire d’Afrique. Les États-Unis, sous la présidence de Donald Trump, lui ont barré la route, soutenant Mme Yoo, première femme à avoir été ministre du Commerce dans son pays, en arguant du fait qu’elle avait 25 ans d’expérience dans le domaine. Désormais elle est seule en course.

Un impressionnant parcours

Diplômée de Harvard et du Massachusetts Institute of Technology (MIT), elle entre à la Banque mondiale à Washington au début des années 80. Elle passera deux décennies au sein de l’organisation avant de se voir proposer un ministère par le président Obasanjo et de rentrer au Nigeria en 2003. Née en 1954 à Ogwashi-Ukwu, dans le delta du Niger, d’un père et d’une mère professeurs d’économie, Ngozi Okonjo-Iweala a passé une bonne moitié de sa vie aux Etats-Unis.

Depuis plusieurs années elle est une femme d’influence. Elle siège également au sein de plusieurs conseils d’administration et préside notamment celui du GAVI, organisation internationale de la Fondation Bill et Melinda Gates pour favoriser l’accès à la vaccination en Afrique. En juillet 2018, elle est également devenue la première personnalité africaine membre du conseil d’administration de Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »