Accueil / A la Une / Pap N’diaye: attaqué pour la couleur de sa peau ou pour celle de ses idées?

Pap N’diaye: attaqué pour la couleur de sa peau ou pour celle de ses idées?

Partagez ceci :

En France, un ministre n’aura autant concentré l’attention et les critiques avant même d’agir. Le nouveau ministre de l’Éducation nationale, Pap Ndiaye, a été qualifié d’islamo-gauchiste par une partie de la classe politique française.

C’est l’une des surprises du gouvernement Borne. Pap N’diaye, historien peu connu du grand public français, a été nommé ministre de l’Éducation nationale, en remplacement de Jean-Michel Blanquer. Une nomination qui suscite beaucoup de réactions au sein de la classe politique française. Pourquoi le tout nouveau ministre de l’Éducation nationale est-il la cible de tant d’attaques?

Des origines sénégalaises

Diplômé de l’École normale supérieure de Saint-Cloud et titulaire d’un doctorat à l’École des hautes études en sciences sociales (Ehess), Pap N’diaye, 56 ans, a des origines sénégalaises par son père, tandis que sa mère est issue d’une famille d’agriculteurs de la Beauce en France. Mais, est-ce pour cela qu’il est attaqué de tous côtés?

Des critiques acerbes

De Marine Le Pen à Éric Zemmour en passant par Jordan Bardella ou Guillaume Peltier ou encore Julien Odoul, la nomination de Pap N’diaye passe mal à l’extrême-droite française.

« La nomination de Pap Ndiaye, indigéniste assumé, à l’Education nationale est la dernière pierre de la déconstruction de notre pays, de ses valeurs et de son avenir« , a estimé sur Twitter Marine Le Pen, finaliste à la présidentielle.

Pour Jordan Bardella, président du Rassemblement national, la nomination de Pap N’diaye « est un signal extrêmement inquiétant envoyé aux élèves français au sein de l’Éducation nationale, déjà minée par le communautarisme. Avec ce #remaniement, Emmanuel Macron accélère la dislocation de la Nation« .

« Un militant immigrationniste pour rééduquer nos enfants au ‘vivre-ensemble’ avec les migrants et déconstruire l’Histoire de France. Cette nomination dépasse les bornes de la provocation », a écrit Julien Odoul du RN.

« Emmanuel Macron avait dit qu’il fallait déconstruire l’Histoire de France. Pap Ndiaye va s’en charger« , a réagi Eric Zemmour.

« Le gouvernement de Macron? Le clan des carriéristes. Avec une prime au gauchisme incarnée par le nouveau ministre de l’Education nationale: Pap Ndiaye, le promoteur des minorités et des migrants« , a écrit l’ex-LR et vice-président de Reconquête! Guillaume Peltier.

Qu’est-ce qui est reproché à Pap N’diaye? La couleur de sa peau ou celle de ses idées?

Les prises de position de Pap N’diaye

Contrairement à son prédécesseur, Pap N’diaye est très ouvert sur les questions identitaires. Dans son ouvrage La Condition noire. Essai sur une minorité française (Calman-Lévy, 2008), il explique que, contrairement à ce qui a pu se passer aux Etats-Unis, l’histoire de l’esclavage n’a pas fait l’objet d’une appropriation culturelle par les minorités en France, notamment dans les outre-mer. Il estime aussi que « l’esclavage, ce crime contre l’humanité, est irréparable. Mais nous avons collectivement le devoir de réparer les sociétés contemporaines, minées par les inégalités et les injustices qui viennent pour une bonne part de l’esclavage« .

Il plaide régulièrement pour « faire de l’immigration un élément central de l’histoire nationale » française. S’agissant du passé colonial de la France et des débats qu’il suscite, Pap N’diaye est pour « apaiser » sans « édulcorer, ni occulter« . 

Pap Ndiaye s’opposera publiquement à l’abolition du mot « race » de la Constitution française, voulue par les députés en 2018, estimant que la mesure « ne fera pas disparaître les discriminations fondées sur elle« .

Un wokiste et un islamo-gauchiste selon ses détracteurs

Bien que dénonçant régulièrement le communautarisme et prenant ouvertement ses distances avec les indigénistes, Pap N’diaye est considéré par les partis d’extrême-droite française comme un wokiste et un islamo-gauchiste.

Dans un contexte où l’éducation nationale française est confrontée à d’énormes défis notamment les questions identitaires et où les enseignants sont régulièrement la cible d’attaques de certaines minorités radicales – le cas Samuel Paty par exemple -, Pap N’diaye réussira-t-il à mettre tout le monde d’accord? En tout cas, il a déjà le soutien de sa patronne. « Pape Ndiaye est un républicain très engagé, quelqu’un qui croit aux valeurs de la République et c’est bien évidemment ce qu’il va porter en tant que ministre de l’Éducation nationale« , a commenté Elisabeth Borne sur TF1 ce lundi.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »