Home / Pays / Afrique de l’Ouest / Parfaite Daagbo: le « dieu de Banamè » manque cruellement d’argent

Parfaite Daagbo: le « dieu de Banamè » manque cruellement d’argent

Partagez ceci :

Au Bénin, la crise économique fait rage dans le camp de Parfaite Daagbo, celle qui s’est érigée en « dieu esprit saint » . Cette dernière manque cruellement de ressources pour mener à bien sa mission. Le « dieu de Banamè », dans un récent message audio, rassure ses salariés d’une reprise imminente de la situation.

La crise financière actuelle ne touche pas que les pays, mais au contraire, elle sévit dans les rangs du célèbre « dieu de Banamè » au Bénin, dont Parfaite Daagbo, guide suprême et Nanyé Nicole, la représentante de la « Vierge Marie ».

Il y a quelques mois de cela, ses employés sont privés de salaire, ce qui a créé colère et indignation dans sa communauté. Les fêtes de fin s’approchent à grand pas et l’on se demande par quel enchantement ses fidèles réussiront à garnir leurs tables.

Face à cette situation, il est urgent pour la guide d’intervenir. C’est dans cette logique que le « dieu de Banamè » a ainsi fait une déclaration audio en langue locale (Fon) que nos confrère de beninwebtv on eu le plaisir de transcrire :

« Je vous invite à comprendre que le temps que nous traversons n’est pas du tout bon. Depuis plusieurs années je me suis toujours acquitté de la part du contrat sans grande difficulté. Mais si aujourd’hui nous en sommes arrivés à des mois de salaire non payés, comprenez simplement qu’il y a quelque chose qui ne va pas », a-t-elle déclaré.

Daagbo menace et rassure

D’après nos confrères, Parfaite Daagbo trouve juste l’inquiétude de ses employés qu’elle estime de logique. Mais a fait savoir qu’elle est remontée du comportement de ces derniers qui n’ont même pas cherché à savoir ce qui n’allait pas. Elle estime par ailleurs que la porte est grandement ouverte à ceux qui veulent démissionner. En revanche, ceux qui souhaitent rester sans salaires, sont priés de faire preuve de courage car, la victoire est proche.

Par Dermane Nour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »