Accueil / Parlement européen : l’esclavage reconnu comme ‘crime contre l’humanité’

Parlement européen : l’esclavage reconnu comme ‘crime contre l’humanité’

Partagez ceci :

Le mouvement « Black Lives Matter » obtient gain de cause en Europe. Dans une résolution adoptée ce vendredi 19 juin 2020, le Parlement européen a proclamé « la vie des Noirs compte ». Il reconnaît également l’esclavage comme «crime contre l’humanité ».

Né aux États-Unis le 25 mai dernier suite au décès de George Floyd, le mouvement « Black Lives Matter » a gagné le Parlement européen.

Avec 493 voix pour, 104 contre et 67 abstentions, les députés européens ont adopté une résolution en réponse directe aux manifestations qui se multiplient depuis le décès de l’Afro-américain.

Le Parlement «  condamne vivement la mort effroyable de George Floyd aux États-Unis, ainsi que les meurtres similaires ailleurs dans le monde  ».

À travers cette résolution, il apporte son soutien « aux récentes manifestations contre le racisme et la discrimination et condamne le suprémacisme blanc sous toutes ses formes ». 

En outre, les élus ne sont pas d’accord avec la politique de répression dont fait usage Donald Trump aux États-Unis. Ils réprouvent les interventions de la police contre « des manifestants et des journalistes américains pacifiques », ainsi que la « rhétorique incendiaire » de Donald Trump.

« Le recours excessif à la force contre la foule est contraire au principe de proportionnalité  », poursuit le texte.

Dans leur texte, les eurodéputés déclarent que la traite des esclaves est « un crime contre l’humanité ».

Ils estiment par ailleurs que les discours racistes et xénophobes ne relèvent pas de la liberté d’expression.