Accueil / Pays / Afrique Centrale / Cameroun / Pascaline Omgba: « Les femmes ont aussi leur place dans le secteur minier »

Pascaline Omgba: « Les femmes ont aussi leur place dans le secteur minier »

Partagez ceci :

Balbine Pascaline Omgba est depuis plus de 15 ans en charge de l’encadrement et du développement de l’artisanat minier au Cameroun, au sein du cadre d’Appui et de Promotion de l’Artisanat Minier (CAPAM) en tant que Cheffe d’Unité en Charge du Développement de la Mine Industrielle au sein du Ministère des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique. Une occupation qui ne l’éloigne pas de son envie d’exhorter la jeunesse à s’intéresser à ce domaine.

C’est pour concrétiser ses ambitions que Balbine Pascaline OMGBA a décidé de fonder l’Association des Femmes du secteur Minier du Cameroun (AFEMIC) en mars 2016.

Elle dirige cette organisation depuis là. C’est son voyage d’étude sur le secteur minier et le genre effectué du 5 au 19 mars 2015 en Afrique du Sud et en Australie qui a été le déclic.

Elle s’est rendue compte du rôle important que certaines femmes jouent dans le domaine, dans plusieurs pays. Ce rôle est consolidé par l’importance des groupes et organisations féminines dans les localités où l’activité minière est menée.

« Pour réussir dans le monde professionnel il faut être compétent, maitriser son domaine et travailler. En tant que femme, être prête à travailler encore plus que les hommes d’égale compétence. Ne pas se laisser intimider, le secteur minier est certes viril, mais les femmes y ont leur place», indique Balbine.

Avec son organisation, désormais Balbine s’investit dans la promouvoir le genre dans le secteur minier. Elle propose ainsi plusieurs mesures à cet effet.

Il s’agit notamment de soutenir l’emploi des femmes dans les mines, Investir dans la formation et le renforcement des capacités des femmes ; Investir dans les programmes sociaux afin de soulager les femmes des fardeaux traditionnels qui pèsent sur elles et compenser certains impacts négatifs ; Encourager et soutenir l’autonomisation sociale et économique des femmes en multipliant les opportunités économiques et financières ; Réduire les effets néfastes des activités minières sur les femmes et les communautés et les faire bénéficier davantage des retombées issues de la mine ; Soutenir les regroupements tels que les associations, cadre de concertation idéal en vue de renforcer le rôle des femmes dans ce secteur.

Depuis sa création, l’AFEMIC a œuvré dans le renforcement des capacités de ses membres et dans l’appui d’autres groupes de femmes et de jeunes.

Elle s’engage également à lutter contre l’exploitation des enfants dans les mines.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »